Les modalités d'admission

Rentrée 2021

Calendrier des épreuves

Ouverture des inscriptions
15 février 2021
Clôture des inscriptions
25 mai 2021
Etude des dossiers / Entretien
semaine 23 et 24
Affichage des résultats
1er juillet 2021 à 14 h 00

En raison de la crise sanitaire, il n’y aura pas d’entretien, la sélection se fera uniquement sur dossier.

Inscription

Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire à partir du 15 février 2021 :

Les conditions d’admission

 Les formations conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant sont accessibles, sans condition de diplôme, par les voies suivantes :

  • La formation initiale, dans les conditions fixées par le présent arrêté ;
  • La formation professionnelle continue, sans conditions d’une durée minimale d’expérience professionnelle, dans les conditions fixées par le présent arrêté ;
  • La validation des acquis de l’expérience professionnelle, dans les conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la santé.

Les candidats doivent être âgés de dix-sept ans au moins à la date d’entrée en formation.

La sélection des candidats est effectuée par un jury de sélection sur la base d’un dossier et d’un entretien destinés à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre l’une des formations visées. Les modalités d’organisation du jury d’admission et sa composition sont définies en accord avec l’agence régionale de santé. Les instituts de formation ont la possibilité de se regrouper, au niveau régional ou infrarégional, pour constituer ce jury.

Chaque institut ou groupement d’instituts de formation établit une liste principale et une liste complémentaire des candidats admis. Lorsque la liste complémentaire n’a pas permis de pourvoir l’ensemble des places offertes, le directeur de l’institut de formation concerné peut faire appel, dans la limite des places disponibles, à des candidats inscrits sur la liste complémentaire d’autres instituts, restés sans affectation à l’issue de la procédure d’admission dans ceux-ci. La priorité est accordée aux candidats admis dans les instituts de la région. Un recensement des places disponibles peut être centralisé au niveau régional ou infrarégional en lien avec l’agence régionale de santé.

Un minimum de 10 % des places ouvertes par institut de formation, ou sur l’ensemble des places ouvertes du groupement d’instituts de formation, est proposé aux agents des services hospitaliers qualifiés de la fonction publique hospitalière réunissant au moins trois ans de fonctions en cette qualité. Leur sélection est organisée par leur employeur. 

Les pièces requises pour constituer ce dossier de demande d’admission en IFAS…

Les candidats déposent leur dossier directement auprès de l’institut ou des instituts de formation de leur choix. En cas de regroupement d’instituts, les candidats déposent un seul dossier auprès de l’institut de formation pilote et priorisent les instituts du groupement.

Le dossier comporte les pièces suivantes :

  1. Une pièce d’identité ;
  2. Une lettre de motivation manuscrite ;
  3. Un curriculum vitae ;
  4. Un document manuscrit relatant, au choix du candidat, soit une situation personnelle ou professionnelle vécue, soit son projet professionnel en lien avec les attendus de la formation. Ce document n’excède pas deux pages ;
  5. Selon la situation du candidat, la copie des originaux de ses diplômes ou titres traduits en français ;
  6. Le cas échéant, la copie de ses relevés de résultats et appréciations ou bulletins scolaires ;
  7. Selon la situation du candidat, les attestations de travail, accompagnées éventuellement des appréciations et/ou recommandations de l’employeur (ou des employeurs) ;
  8. Le cas échéant, uniquement pour les rentrées de septembre 2020 et de janvier 2021, une attestation de suivi de préparation au concours d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture au cours de l’année 2019-2020 ;
  9. Pour les ressortissants hors Union européenne, une attestation du niveau de langue française requis C1 et un titre de séjour valide pour toute la période de la formation.

Selon la formation à laquelle ils s’inscrivent, les candidats peuvent joindre tout autre justificatif valorisant un engagement ou une expérience personnelle (associative, sportive…) en lien avec la profession d’aide-soignant . Les candidats en situation de handicap peuvent demander, lors du dépôt de leur dossier, un aménagement des conditions de déroulement de l’entretien. Le bénéfice d’une autorisation d’inscription dans l’une des formations visées n’est valable que pour l’année scolaire pour laquelle le candidat a été admis.

L’institut de formation ou le groupement d’instituts de formation détermine la date limite de dépôt des dossiers de candidature. Pour une rentrée effectuée en septembre, cette date est fixée entre le 25 mai et le 10 juin 2020.

Les possibilités de report d’entrée en scolarité…

Par dérogation, le directeur de l’institut de formation peut accorder, pour une durée qu’il détermine et dans la limite cumulée de deux ans, un report pour l’entrée en scolarité dans l’institut de formation :

  • Soit, de droit, en cas de congé pour cause de maternité, de rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale, de rejet d’une demande de congé formation, de rejet d’une demande de mise en disponibilité ou pour la garde d’un enfant de moins de quatre ans ;
  • Soit, de façon exceptionnelle, sur la base des éléments apportés par le candidat justifiant de la survenance d’un événement important l’empêchant de débuter sa formation.

Tout candidat bénéficiant d’un report d’admission doit, au moins trois mois avant la date de rentrée prévue, confirmer son intention de reprendre sa scolarité à ladite rentrée

L’admission définitive est subordonnée :

  • A la production, au plus tard le jour de la rentrée, d’un certificat médical émanant d’un médecin agréé attestant que le candidat n’est atteint d’aucune affection d’ordre physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession à laquelle il se destine ;
  • A la production, au plus tard le jour de la rentrée, d’un certificat médical attestant que l’élève remplit les obligations d’immunisation et de vaccination prévues le cas échéant par les dispositions du titre Ier du livre Ier de la troisième partie législative du code de la santé publique.

Dernière mise à jour : 9.02.21

IFAS